Vie Politique

Quelques informations sur la Principauté et la hiérarchie.

La nation porte le nom de Principauté d'Austrasie en hommage au duché d'Austrasie regroupant certains territoires de l'Europe central dont la Belgique  et une partie de la France. La Principauté d'Austrasie est une nation qui est constitutionnellement neutre. Elle a aussi constitutionnellement le devoir de mettre en garde contre le réchauffement climatique.
 
La capitale est désignée sous le nom de Austrasia
 
Il faut distinguer deux constitutions,  l'une propre à l'état et à son régime politique, l'autre propre au citoyen.
 
Gouvernement par un prince-souverain
la réalité du pouvoir appartient au Prince-Souverain qui a aussi une grande part du pouvoir législatif. Il propose et promulgue les lois, nomme et révoque les ministres et les fonctionnaires; De plus, il n'est responsable devant personne.

Le Prince Souverain est le seul habilité à l'octroi des titres de Noblesses. Ceux-ci n'engendrent aucun privilège particulier. Le titre est héréditaire. En ce qui concerne la succession,  le Prince doit choisir lui-même son (ou ses) héritiers. le Prince-héritier est membre du Grand Conseil, mais ne dispose pas de voix. Le Prince est l'autorité représentative du pays, il est seul compétent pour promulguer des lois, nomme et révoque les ministres, révoque les membres du Grand Conseil. Aucun acte officiel ne peut être réalisé sans son approbation. Le Prince doit suivre l'avis du Grand Conseil  dans le domaine de l'intérieur et en matière économique.

Le Grand Conseil
Le Grand Conseil est le conseil juridique et technique du gouvernement. Il est composé de membres choisis lors d'élections au suffrage universel direct et des membres pères fondateurs. C'est parmi ce Grand Conseil  que  le Prince choisit ses ministres. Il se compose au maximum de 10 personnes sans pouvoir être inférieur à deux. Le prince préside le Grand Conseil.

Il se compose d'un 1er ministre, chargé d'établir l'ordre du jour du Conseil et qui se charge de veiller à ce que les directives soient bien respectées et d'autres ministres choisis en fonction de la réalité du pays.

Il est consulté par le Prince-souverain pour tous les projets de loi et de règlement, car sa principale fonction est la préparation des lois ou activités. Concrètement les décisions se prennent via un consensus.

C'est l'organe parlementaire du pays. Il est composé par les pères fondateurs et les membres élus. Il ne dépasse pas le nombre de 10 (11 avec le Prince). Le Grand Conseil est présidé par le prince et est compétent dans la politique économique (prix de vente, organisation d’événements)... et dans le domaine intérieur (octroie de la nationalité par exemple) il approuve les comptes, et conseille le Prince dans la gestion du pays. Pour tout ce qui concerne le pouvoir législatif, il n'a qu'une voix consultative, en ce que concerne l'exécution des lois, il est, avec le ministre, libre d'action, mais doit rendre des comptes au Prince, qui est libre de révoquer les membres du Grand Conseil.
 
Les pères fondateurs sont membres du Grand Conseil à vie, mais peuvent être révoqués par le Prince. Les élus du Grand Conseil, sont membres pour une période de deux ans. Le nombre de pères fondateurs membres du Grand Conseil ne pourra dépasser 5.
 
Le Grand Conseil Choisit également les ambassadeurs. Il est officiellement nommé par le Prince, mais le choix de l'ambassadeurs est laissé à la libre appréciation du Grand Conseil.
Le Grand conseil approuve ou rejette les demandes de Nationalité.

Les pères fondateurs:
Les pères fondateurs, sont désignés par le Prince et sont membres de droit du Grand Conseil. Le statut de pères fondateur ne donne pas plus de droit que celui d'être membre à vie du Grand Conseil. Ce statut n'est pas transmissible. Un père fondateur peut être ministre (et peut-être révoqué)
 
La Constitution : 
Seul le Prince peut modifier la constitution. Le Grand Conseil peut néanmoins proposer des modifications qui seront prises en compte à la condition qu'elles soient soutenues par 3/4 des membres et ne nuisent pas aux intérêts du Prince. 
 
Les décisions : 
Dans la pratique, le Prince a de large compétence, mais devra suivre l'avis du Grand Conseil (majorité simple) en matière de : Naturalisation, taxes (fixations des prix), organisation d’événements. le Grand Conseil choisit les Ambassadeurs qui sont nommés officiellement par le Prince.
 
Le Prince consulte le Grand Conseil en matière de Politiques étrangères et en matière législative, mais reste seul décisionnaire.
 
Le Prince est seul compétant pour nommer et révoquer les ministres et pour l'octroie de titre de noblesse.

Lois Immuables des citoyens Austrasiens
 
Article 1
Chaque homme et femme naissent libre et égaux, indépendamment de leur origine ou religion.
 
Article 2
Chacun est librement responsable de ses actes et paroles et en assume l'entière responsabilité, indépendamment de l'identité du groupe ou de la personne pour qui il colporte ses actes ou paroles.
 
Article 3
Tous citoyens Austrasien s'engage à agir à son niveau contre le réchauffement climatique 
 
Article 4
 Tous citoyens à l'obligation moral de reconnaître l'Austrasie comme étant une nation indépendante.
 
Article 5
Le racisme, l'exclusion, l'homo-phobie et toutes formes d'extrémismes sont formellement interdit. Le Grand conseil se réservant le droit d'utiliser tous les moyens légaux à disposition pour combattre ces attitudes.
 
Article 6
Bien que créer sérieusement, la Principauté d'Austrasie doit rester un amusement.
 
Article 7
chaque citoyen est libre de faire la promotion de son pays comme bon lui semble, sans pour autant contredire la présente constitution ou les lois en vigueurs dans la micro nation.
 
Article 8
La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi.
 
Article 9
Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la Loi.
 
Article 10
L'accès à la Nationalité Austrasienne est gratuite. A ce titre, l'administration ne pourra jamais demander d'argent pour l'octroi de la nationalité.